Accueil Monde

Kabila chez le Pape, Kinshasa toujours sous le choc

Alors que les violences faisaient rage au Congo, le président avait disparu. Il a ressurgi... chez le pape François. Une audience qui pourrait être mal interprétée, tout comme le projet de sortie de crise du médiateur de l’Union africaine.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Une semaine après les graves violences qui ont éclaté à Kinshasa, le Congo est toujours sous le choc : d’après des sources médicales, il apparaît que le bilan est bien plus lourd que la première estimation de 50 à 100 morts. Dans les principaux hôpitaux de la ville, dont Saint-Joseph et la clinique Ngaliema, les unités de soins intensifs sont toujours débordées par l’afflux de blessés graves, dont de nombreux grands brûlés et des civils touchés par les balles tirées par la garde républicaine, dont trois enfants touchés aux abords de l’IPN (Institut pédagogique national).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs