Accueil Monde

Serena Williams, nouvelle figure de proue des Black Lives Matter

La star de tennis apporte à ce mouvement, né en 2014, après la mort du jeune Michael Brown à Ferguson (Missouri), le surcroît de notoriété et de glamour qui lui faisait désespérement défaut

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Serena Williams, la plus grande athlète au monde, comme le clament des peintures murales à sa gloire en plein Manhattan, ne veut plus rester silencieuse. Elle pourrait compter ses millions, jouir de sa fortune, passer sa vie entre limousines et jets privés. Mais voilà : elle continue de conduire sa propre voiture, et d’emmener parfois son petit neveu de 18 ans à un rendez-vous. Depuis quelques temps, être noir et prendre le volant revêt un caractère sensible aux Etats-Unis. Une série de bavures policières a coûté la vie à des citoyens afro-américains, abattus sur la chaussée ou leur siège auto alors qu’ils se contentaient d’obéir aux injonctions d’agents des forces de l’ordre, récemment encore en Oklahoma et en Caroline du nord.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs