Accueil Monde

11-Septembre: les proches des victimes pourront poursuivre l’Arabie Saoudite

97 sénateurs sur 100 ont soutenu l’initiative. Mais ce texte balaie au-delà du 11-Septembre.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Barak Obama pensait avoir conjuré une sérieuse et imminente tempête diplomatique, en apposant son veto présidentiel sur la loi dite JASTA (Justice Against Sponsors of Terrorism Act) autorisant les familles des victimes du 11-Septembre à poursuivre en justice, sur le sol américain, les représentants de pays soutenant le terrorisme. En l’occurrence, l’Arabie saoudite identifiée comme le pays-hôte de 15 des 19 pirates de l’air dans une annexe de 28 pages du rapport d’enquête sur les attentats de 2001, tout juste dévoilées en juillet dernier après une décennie de confidentialité absolue. Le Senat vient de battre en brèche cette arme absolue des présidents américains : alors qu’il aurait fallu 60 votes de sénateurs sur les 100 de la chambre haute du Congrès, 97 édiles ont soutenu l’initiative, contre seulement 1 voix opposée.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs