Accueil Société

L’assiette des Belges reste trop grasse et sucrée

L’Institut de santé publique révèle son enquête alimentaire. En dix ans, le Belge n’a pas varié ses mauvaises habitudes : frites au choco trempées dans le beurre salé.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

En dix ans, les Belges n’ont pas vraiment amélioré leur choix alimentaire. D’après la nouvelle enquête nationale de consommation alimentaire réalisée par l’Institut de santé publique (ISP), qu’un vent favorable a glissé sur les bureaux du Soir, 9 Belges sur 10 mangent toujours trop de viande et 94 % consomment en excès ces « produits résiduels » dont on pourrait-devrait se passer : boissons sucrées et alcoolisés, couques et cakes, sucreries et chocolat, snacks salés et frits et autres sauces. Certes, il n’y a pas que des indicateurs au rouge : ainsi on constate une légère diminution de la consommation de lipides par rapport à l’enquête de 2004. Les experts de l’ISP veulent y voir l’effet « des initiatives répétées en faveur d’une alimentation moins riche en graisses ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Nica Petre, mercredi 27 mars 2019, 11:43

    La taxe ne devrait pas avoir comme objectif de consommer moins mais serait reijectée dans la securité sociale pour couvrir les dépenses liées à l'obesité et autres maladies de la mal bouffe industrielle. C'est un tax shift alimentaire des entréprises agroindustrielles vers le système de santé qui en patit à cause d'une nourriture bourée de produits toxiques et industriels (crackés...)

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs