Accueil Culture Cinéma

Tim Burton: «J’essaie d’insuffler une part de mystère et de poésie»

En adaptant le roman de Ransom Riggs, « Miss Peregrine et les enfants particuliers », Tim Burton revient aux fondamentaux de son cinéma. Et replonge au temps de son enfance avec un conte fantastique

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

Quatre juillet 2016. En ce jour de fête nationale américaine, Tim Burton est au taquet. Comme il l’explique ci-dessous, Miss Peregrine et les enfants particuliers n’est pas encore terminé, mais les obligations promotionnelles n’attendent pas. Lorsqu’il arrive dans cette suite d’un hôtel de Soho (Londres) tout de noir vêtu, comme à son habitude, il fait le tour de la poignée de journalistes présents et serre la louche à tout le monde.

Nous n’avons vu que quelques minutes de votre nouveau film et, dès lors, il est difficile d’avoir une opinion même si on reconnaît votre univers. Comment présenteriez-vous « Miss Peregrine » ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs