Accueil Monde

Espagne: Pedro Sanchez, seul contre (presque) tous

Le secrétaire général du Parti socialiste depuis juillet 2014 apparaît de plus en plus isolé au sein de sa formation. Le comité fédéral, l’organe de direction de la formation, qui se réunit ce samedi pourrait lui être fatal.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 3 min

Longtemps souterraine, la guerre qui mine depuis de longs mois le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) a fini par éclater au grand jour cette semaine. Avec un acteur principal : le secrétaire général de la formation, Pedro Sanchez. «  J’ai appris à me battre jusqu’à ce que l’arbitre siffle la fin de la rencontre  » peut-on lire dans la biographie publiée sur son site internet. Du haut de son 1,90m, ce passionné de basket-ball –il y a longtemps joué, à un bon niveau- estime que le match n’est pas fini pour lui. Malgré ses deux défaites lors des élections législatives en décembre et en juin, malgré aussi le double revers essuyé par sa formation lors des élections régionales en Galice et au Pays Basque dimanche dernier.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs