Accueil Société

Une contraception forcée pour les femmes vulnérables? «La tentation de tout maîtriser»

Lorsqu’une femme est capable de discernement mais est mentalement « vulnérable », faut-il lui imposer la contraception au nom de l’intérêt d’éventuels enfants à venir ? C’est ce qu’a proposé un échevin de Rotterdam.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Une personne adulte, capable de discernement mais mentalement « vulnérable » et sujette à d’éventuelles grossesses à répétition, doit-elle se voir imposer la contraception, au nom de l’intérêt d’un éventuel enfant à naître ? Telle est la proposition de Hugo de Jonge (CDA, chrétien-démocrate), échevin de la jeunesse et de l’éducation de la ville de Rotterdam, qui invoque le droit au bien-être de l’enfant et veut éviter des « parentés visiblement irresponsables » dans les rares cas (une vingtaine de personnes pour une ville de 610.000 habitants) où la prévention volontaire des naissances ne porte pas ses effets. Libéraux et écologistes ne veulent pas de ce texte, seul l’autre parti de la majorité municipale PvdA (socialiste) s’est dit prêt à le soutenir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par ¨Patrick JM Gillard, lundi 3 octobre 2016, 11:55

    Le débat est intéressant. Mais liberticide. Pourtant combien de femmes accouchent d'enfants sans avoir les moyens affectifs, intellectuels et financiers de les élever? Combien de femmes accouchent d'enfants qui héritent de facto des handicaps physiques et mentaux de leurs parents....Il me semble quand même criminel de concevoir des enfants qui souffriront toute leur vie....

  • Posté par Lavenne Eric, mardi 4 octobre 2016, 19:03

    Mais légiférer en ce domaine ,serait catastrophique. Effectivement la porte de l'eugénisme serait grande ouverte, que feraient d' éventuels gouvernements futurs, dont nous ne connaissons rien, s'ils décidaient d'élargir une telle loi(vis à vis de laquelle je demeure totalement "horrifié") pour d'autres raisons encore ? Et les lois à "cadenas" je n'y crois guère;tous les cadenas générés sont faits pour être brisés

  • Posté par Lavenne Eric, mardi 4 octobre 2016, 18:50

    En ce qui me concerne, je pense que vous n'avez qu'en partie raison, en outre vous amalgamez les problèmes génétiques et la théorie de "l'attachement"; mais lorsque vous parlez de problèmes financiers ,j'en suis fortement inquiet. Mais là n'est pas le problème majeur. Que soient laissées les personnes s'occupant de ces patients et exclusivement ces dernières, le soin d'induire ou non une solution "subtile"

  • Posté par Lavenne Eric, lundi 3 octobre 2016, 9:44

    C'est un discours ;clair , net et limpide. Mais ne faudrait-il pas remplacer le mot "peur" par celui de "trouille destructrice" Que soient éradiqués les eugénistes..... Quant-au dernier § ,relatif à la Belgique ...j'ai de sérieux doutes ; ne vous en déplaise !!!

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs