Accueil Société Régions Brabant wallon

Mont-Saint-Guibert: un dôme terminé pour 2020

La transparence fait partie des valeurs de l’entreprise. Le centre d’enfouissement technique produit de l’électricité verte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

De la rue des Trois Burettes, on voit régulièrement passer des semi-remorques entrant dans le Centre d’enfouissement technique. Ils viennent y déposer du « fluff », un terme anglais signifiant ici des résidus de broyages, secs, légers et non fermentescibles, faits de plastiques et autres morceaux de bois. Une manière pour Shanks de terminer le dôme de ce que l’on appelait autrefois la décharge de Mont-Saint-Guibert.

« On ne parle plus de décharge depuis qu’il est interdit de déposer les déchets ménagers, nous explique Marc Bellefroid, le directeur de Skanks Belgium East qui gère cinq sites, dont celui de Mont-Saint-Guibert. Dans les années 80 et 90, on entreposait là jusqu’à 700.000 tonnes par an. Lesquels sont aujourd’hui traités par des incinérateurs. Aujourd’hui, on parle donc de valorisation. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs