Accueil Culture Musiques

Décédé dimanche, le chef d’orchestre anglais Neville Marriner était attendu à Bruxelles

Les musiciens de l’Academy of St Martin in the Fields en deuil après le décès à 92 ans de leur célèbre chef.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 3 min

Nous l’attendions à Bruxelles, le 10 octobre, avec son orchestre de légende, l’Academy of St Martin in the Fields. Il ne viendra pas, il ne viendra plus. À 92 ans, le chef anglais a déposé sa baguette, « peacefully », rejoignant là-haut (ou ailleurs) Harnoncourt, Hoogwood, Leonhardt…

Contrairement à ses pairs en renaissance de l’interprétation ancienne, Marriner n’avait jamais pratiqué les instruments d’époque. Son ensemble de chambre est né « moderne » et il le restera. Pas de cordes en boyau, mais une manière vive, équilibrée, dans l’élégance chatoyante d’images sonores, de penser, de vivre la musique, épurant les effectifs, au plus près de la partition.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs