Accueil Culture Livres

Ceci n’est pas un épicurien

Philippe Delerm publie son « Journal » de l’année 1988.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

On a envie d’y voir un effet de synchronisation concerté plus qu’un simple hasard. Connaissant les deux cocos, leur sens de la facétie, on est même prêt à parier notre exemplaire de presse. Tandis que le fils Vincent Delerm publie son nouvel album A présent, et simultanément trois livres de photographies (chez Actes Sud), ce début octobre voit aussi le père, Philippe, sortir du bois de son côté avec un Journal d’un homme heureux.

On l’a dit à la sortie des Eaux troubles du mojito, l’an dernier, on peut en passer beaucoup à Philippe Delerm, y compris d’allonger indéfiniment ce plaisir de la gorgée initiale, et d’user jusqu’à plus soif le filon, tellement, par l’acuité de son regard, il parvient à redorer, ou à en souligner l’insignifiance, les détails du quotidien.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs