Accueil Monde

Dix ans après son assassinat, Anna Politkovskaia reste un symbole pour les anti-Poutine

La journaliste a été tuée à coups de revolver le 7 octobre 2006. Tout comme, l’an passé, le leader de l’opposition Boris Nemtsov.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 3 min

E n mémoire, en hommage. Pour Anna Politkovskaia. Et pour tous ceux qui ont suivi… » Ekaterina Kouskova est l’une de ces rares Moscovites qui, ce vendredi, ont eu une pensée pour la journaliste russe, 48 ans, célèbre pour ses reportages d’investigation en Tchétchénie et son opposition au régime de Vladimir Poutine. Il y a dix ans, le 7 octobre 2006, le corps d’Anna Politkovskaia a été retrouvé dans l’ascenseur de son immeuble, à Moscou. Un assassinat mené froidement à coups de revolver. « C’était un samedi. Je m’en souviens. Un choc ! », se rappelle aujourd’hui Ekaterina Kouskova, mère de famille, employée dans la finance, libérale convaincue et critique acerbe du Kremlin de Vladimir Poutine. Vendredi, elle est allée allumer un cierge dans son église de quartier. « Politkovskaia reste un symbole. Tout comme Nemtsov », confie-t-elle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs