Accueil La Une Culture

Les années RCA et Arista, avant «New York»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Il y a bientôt trois ans, le 27 octobre 2013 nous quittait, à l’âge de 71 ans, Lou Reed. Un somptueux coffret de 16 CD (dont deux live) lui rend hommage. Intitulé The RCA & Arista Album Collection, il reprend ses enregistrements de 1972 à 1986. Et s’arrête donc avant la résurrection de l’album New York en 1989 sur Warner. Les albums publiés au début des années 80 sont loin d’être essentiels. Entre l’excellent Street Hassle, en 1978, et la magique New York, il publiera six disques qui laisseront ses fans perplexes, sans se gagner de nouveaux amateurs. Les années 80 commencent mal pour Lou. Il est sous méthédrine (un substitut de l’héroïne) et semble se désintéresser de ses disques. Pour The Bells (avril 1979), il laisse son saxophoniste Marty Fogel et le guitariste Nils Lofgren (cf. Neil Young et Bruce Springsteen) finir les morceaux. En thérapie, il sort un an plus tard Growing Up In Public qui n’est pas meilleur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs