Accueil Monde

Un deuxième débat qui vire à l’affrontement personnel

Les deux candidats à la présidentielle américaine se sont mutuellement attaqués sur leurs casseroles. Hillary Clinton s’est montrée sur la défensive. Tandis que Donald Trump a tenté de faire oublier ses propos sur les femmes.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 5 min

Comme à son habitude, Donald Trump a joué des coudes, dissimulant mal son impatience et sa nervosité derrière une présence physique intimidante. Sur la scène de l’université Washington, à St Louis (Missouri), le candidat républicain a même semblé parfois vouloir agresser sa rivale démocrate Hillary Clinton, faisant les cent pas dans un décor bleuté, presque glacial, se penchant même par-dessus son épaule et frôlant son dos. La dernière fois qu’un candidat présidentiel avait ainsi cherché à «  marquer  » son adversaire, le démocrate Al Gore était sorti perdant du duel livré contre le républicain George W. Bush, en 2000.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Renette Michel-julien, lundi 10 octobre 2016, 11:37

    Fasse le ciel (Utinam) que l'on n'ait pas cet imbécile comme président des Usa, il va mettre la planète à feu et à sang; mais, pour en être arrivé à ce stade de présidentiable, il doit quand même exister quelques dizaines de millions d'américains aussi fêlés que lui, ce qui n'augure quand même rien de bon dans le futur, plupart des gouvernements des pays européens leur lèchent les bottes.

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs