Accueil Monde France

Frank Berton: «Abdeslam ne veut plus d’avocat, il dit qu’Allah va veiller sur lui»

Alors que les avocats belges et français de Salah Abdeslam ont annoncé qu’ils ne souhaitaient plus le défendre, ce dernier renonce à son droit de défense.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 2 min

Alors que les avocats de Salah Abdeslam ont décidé de ne plus défendre le seul survivant des commandos des attentats de Paris, celui-ci a déclaré qu’il ne souhaiterait pas faire appel à un autre.

«Lorsque nous lui avons annoncé notre décision, M. Abdeslam m’a affirmé qu’il adresserait une lettre au juge d’instruction dans laquelle il renonce à son droit de défense», explique Frank Berton. «Il affirme qu’Allah va veiller sur lui

Une situation peu fréquente

Selon Philippe Massay, criminologue (Ulg) et agent pénitentiaire, il est peu fréquent qu’un détenu renonce à son droit d’être représenté par un avocat durant sa détention, « surtout s’il est dans l’attente d’un procès où il risque gros ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Stenuit Fernand, mercredi 12 octobre 2016, 21:12

    C'est très facile de se cacher derrière la justice de son dieu . Surtout quand ce dieu incite à la destruction de ses non-adhérants . Il ne fait donc qu'obéir à sa religion . Il a des excuses que sa religion n'a pas .Mais chez nous , la justice des hommes doit ètre respectée .

  • Posté par Hennaux Jean, mercredi 12 octobre 2016, 16:12

    Le problème, notre problème, c'est que 'le référant de justice' n'est pas le même pour les uns que pour les autres. 'Il' ne veut pas être défendu devant la justice des hommes et s'en remet à la justice de son Dieu... Les hommes le jugeront donc selon leur justice. Quoi d'étonnant?

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs