Accueil L’archive

Il y a quinze ans dans le journal «Le Soir» : «L'égérie de l'euthanasie, une tueuse en série?»

L'infirmière Christine Malèvre sera jugée en assises pour sept assassinats.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

A-t-elle agi par compassion ou avec la préméditation d'une tueuse en série? Ce sera aux jurés de trancher. Christine Malèvre, une infirmière de 30 ans, sera jugée devant la cour d'assises des Yvelines pour l'assassinat présumé de sept de ses patients, ainsi qu'en a décidé mercredi la chambre d'accusation de la cour d'appel de Versailles. Elle est accusée d'avoir volontairement donné la mort à des hommes et à des femmes âgés de 19 à 75 ans, soignés dans son service de pneumo-neurologie à l'hôpital de Mantes-la-Jolie (Yvelines), entre février 1997 et mai 1998.

Lorsque l'affaire éclate à l'été 1998, elle avoue avoir aidé à mourir une trentaine de patients incurables. Le 7 juillet 1998, elle est mise en examen pour «homicides involontaires». Les partisans de l'euthanasie la soutiennent et relancent le débat sur les soins palliatifs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs