750 milliards européens pour la relance afin d’éviter une génération sacrifiée à cause du coronavirus

La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen s’est adressée à un hémicycle entièrement masqué au Parlement européen. © EPA
Au cabinet de David Clarinval (MR), ministre du Budget du gouvernement Wilmès, on évalue à 13 milliards d’euros le coût des mesures prises jusqu’à présent en Belgique.
Le secteur hospitalier risque de perdre cinq à sept milliards dans cette crise.
Budget: déjà 14,2 milliards au compteur, et c’est un début
Les attentats avaient déjà lourdement marqué sa ministre-présidence, mais la crise du coronavirus le fera plus encore.
HEALTH-CORONAVIRUS_NEW YORK-LABORATORY
Certains considèrent que Charles Michel a fait une erreur tactique en privilégiant les bilatérales en février
: les leaders ont besoin de s’exprimer les uns devant les autres.
«
Augmenter son niveau de dette n’est pas si coûteux, puisqu’en fusionnant les taux de financement de tous les pays, on aura un taux très faible
», affirme Bruno Le Maire.
Après « 16h30 de discussion », Mario Centeno (centre), président de l’Eurogroupe, s’est réjoui du plan de sauvetage face au choc du Covid-19.
«
La chute des marchés pétroliers entraîne une chute encore plus forte des marchés boursiers, qui avaient jusqu’à maintenant fait l’orgueil de Trump
», explique Pierre Terzian.
David Clarinval
: «
On va augmenter de manière considérable le nombre de tests, dans quelques jours, avec 40 à 50.000 personnes testées en 24 heures, pour orienter le déconfinement de manière ciblée et progressive».
La hausse des coûts du logement, qui limite la part du budget disponible pour les factures d’énergie, surtout pour les locataires, où le risque de précarité énergétique est deux à trois fois plus élevé que pour les ménages propriétaires. © Photo News.
Maggie De Block, ministre de la Santé.
En chiffres

En chiffres

Ursula von der Leyen, qui «
n’exclut aucune option
», voudrait une réponse rapide, efficace, qui ne créerait pas de division.
Depuis l’annonce du confinement, les commerces encaissent le coup.
La Première ministre Sophie Wilmès mis sur pied un groupe de crise, qui sera présidé par le gouverneur de la BNB.
L’heure n’est plus à la construction massive de logements publics, à Bruxelles. Mais bien à celle de leur rénovation.
«
Nous allons changer la ville
», insiste Elke Van den Brandt (Groen), aux côtés de Rudi Vervoort (à g.) et de Sven Gatz.
«
A politique inchangée, la Belgique va dépasser le seuil des 3
% de déficit budgétaire au cours de cette législature. Peut-être même plus vite qu’on ne le pense.
» © Pierre-Yves Thienpont.
Wienerberger possède deux showrooms
: à Londerzeel et Courtrai. Les conditions y seront pareilles à celles pratiquées lors de la participation à Batibouw.