Donald Trump est notamment accusé d’avoir attisé la colère de ses partisans lors de son discours en plein air, le 6 janvier, les invitant à «marcher sur le Capitole».
Si les élections en tant que telles se sont plutôt bien déroulées dans les 50 Etats, le rapport de l’OSCE pointe du doigt la période post-électorale fortement perturbée par Trump.
B9726014942Z.1_20210202170446_000+G51HH9L51.2-0
Avec ses positions extrémistes, ses théories fumeuses et ses déclarations fracassantes, Marjorie Taylor Greene met les leaders républicains dans l’embarras.
Les images des partisans de Trump envahissant le Capitole ont fait le tour du monde. Parmi eux, des policiers et militaires.
d-20210127-GL0MHZ 2021-01-27 23_00_10
Kevin McCarthy, le leader de la minorité républicaine à la Chambre - ici, à la cérémonie d’investiture de Joe Biden -, navigue à vue entre les différents courants qui déchirent le parti.
RTX8L6YL
Chroniques Chronique

#haine cherche #paix

Les partisans de Donald Trump ont bruyamment fait entendre leur déception dans les rues de Tokyo, le 20 janvier, jour de l’investiture de Joe Biden.
Sans perdre de temps, Joe Biden signe les premiers décrets de sa présidence.
BELGAIMAGE-171945481
Joe Biden, avec la vice-présidente Kamala Harris à ses côtés, lors d’une présentation d’une partie des membres de son équipe, le 8 janvier dernier à Wilmington, son fief du Delaware.
US-COVID-19-MEMORIAL-SERVICE-HELD-IN-WASHINGTON-ON-THE-EVE-OF-BI
RTX8MNA5-1
Donald Trump devrait rejoindre sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, après son départ de la Maison-Blanche.
Donald Trump n’assistera pas à la cérémonie d’investiture de son successeur et quittera Washington dès 7 heures du matin.
Donald Trump et Melania
Le centre-ville de Washington s’est mué en forteresse à ciel ouvert.
Militants radicaux pro-Trump et sympathisants de la mouvance QAnon se sont repliés sur d’autres plateformes pour communiquer autour de l’investiture de Joe Biden, qui aura lieu ce 20 janvier.
Le président sortant des Etats-Unis, le républicain Donald Trump.