Accueil Sports Cyclisme

Peter Sagan, le monarque absolu

Le Slovaque Peter Sagan a superbement porté le maillot irisé en 2016. Champion du Monde, d’Europe et numéro 1 mondial, il ne sera pourtant pas le favori n°1 face aux purs sprinters à Doha.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Détonant, déroutant parfois, mais nullement superstitieux. Sous cette tignasse en bataille, aussi volumineuse que sa collection de victoires, Peter Sagan sourit en coin lorsqu’on évoque en sa présence la « malédiction du maillot arc-en-ciel ». Cette satanée malchance qui colore les annales du vélo de vides, de bides, de moments tragiques parfois aussi. Comme si la pugne avait pris un malin plaisir à coller aux boyaux des coureurs parés du maillot irisé.

Sous ses airs détachés, le Slovaque connaît l’histoire de son sport, et la respecte. Mais les heurts et malheurs de ses prédécesseurs n’ont en rien lézardé la confiance en ses moyens ces douze derniers mois ou ébranlé des certitudes qu’il a même renforcées, en 2016.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Victor Campenaerts, l’électron libre

Le recordman de l’heure, vainqueur du Mémorial Scherens à Louvain, a remporté la première course d’un jour sa sa carrière. Il offre de précieux points UCI à son équipe Lotto.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs