Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles à la chasse aux axes pollués

Le projet ExpAir doit se terminer au premier semestre 2017. Mais de premiers éléments émergent. Objectif : cartographier la Région pour en trouver les axes les plus pollués par le trafic routier.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Où se trouvent les axes les plus pollués de Bruxelles ? Par où faut-il passer pour éviter d’avaler trop de fumées ? Au premier semestre 2017, la Région bruxelloise publiera une cartographie permettant de répondre à ces questions. C’est le projet ExpAir qui a démarré en 2013. Des premières données commencent à émerger.

Le principe : demander à des dizaines d’habitants de sillonner le territoire de la Région, porteurs d’un petit appareil qui mesure l’exposition au « black carbon ». Ce polluant en forme de particules très fines est « très relié » à la présence d’autres polluants (fumées noires, oxydes d’azote, monoxyde de carbone…), pour la plupart issus du transport routier et du chauffage urbain, explique Olivier Brasseur, expert chez Bruxelles-Environnement. Une sorte de référence permettant de déceler les lieux et les moments où l’on est le plus exposé, que ce soit à pied, à vélo, en transport en commun ou en voiture.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs