Accueil Belgique Politique

Paul Magnette, enfin taille patron

Le ministre-président wallon a pris une autre dimension depuis qu’il défie l’Europe à propos du traité Ceta. Portrait d’un homme nouveau.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

On nous a changé le Carolo ! Au point de pratiquement ringardiser le refrain seriné par l’opposition depuis le début de la législature : Paul Magnette n’habite pas la fonction, il n’est pas à la hauteur, il ne remplit pas sa fonction de ministre-président à 100 %... Sa motivation laisserait à désirer, entendait-on aussi. Il en prenait pour son grade, le quadra : au fond, la Wallonie, ce n’était pas son truc, encore moins son premier choix. Le destin de l’ancien professeur serait européen, rien de moins. Il suffit d’ailleurs de lire sa bio et de consulter sa bibliographie pour s’en convaincre.

S’ajoutait à tout ce qui précède ce côté « part-time » attribué au bourgmestre empêché de Charleroi. Bien que Paul Magnette s’en défende, cette double casquette a fait beaucoup pour nourrir les discours de ceux qui voyaient l’Elysette comme une simple escale dans le parcours d’un homme que d’autres voient un jour présider le PS, pour de bon cette fois.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Goval Jean-françois, samedi 22 octobre 2016, 11:38

    Merci Monsieur Magnette. UN combat à votre taille Respect Un pas vers l' Europe sociale et politique que j'attends que beaucoup de Wallons attendent. Une Europe unie et solidaire

  • Posté par Pierard Raoul, mardi 18 octobre 2016, 9:23

    Il faut s'opposer à l'emprise des multinationales et au monopole exclusif du droit d'initiative réservé à la Commission européenne, trop inféodée aux lobbies étrangers. Il faut, face à la montée en puissance des populismes, se réapproprier le débat démocratique au niveau du Parlement européen, souverainement élu. L'heure est à la résistance, comme le fait la Région wallonne.

  • Posté par Langhendries Benoît, lundi 17 octobre 2016, 21:58

    Monsieur le Président, nous sommes fiers de vous ! Nous sommes derrière vous !

  • Posté par Drouet Georges, lundi 17 octobre 2016, 21:05

    Stop à la taille de l'Europe à faveur des multinationales! Bravo Magnette! Tiens bon le coup!

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs