Accueil Société

La dispersion des cendres funéraires sera bientôt facilitée

Les proches du défunt pourront garder l’urne à la maison le temps du deuil si souhaité. Mais une destination finale devra être fixée pour les cendres. Le but est d’éviter que celles-ci soient répandues clandestinement sur des terrains privés.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

En l’espace de 25 ans, le nombre de crémations a quadruplé en Wallonie. On est passé de 4.000 en 1990 à plus de 15.000 l’an passé. Face à cette pratique funéraire en pleine expansion, une clarification du décret de 2002 régissant la destination des cendres s’imposait comme une impérieuse nécessité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs