Accueil Belgique

Politisée la Plateforme citoyenne qui gère le camp de réfugiés? Circulez!

Les parlementaires N-VA avaient épinglé le camp du parc Maximilien comme étant infiltré par le PTB. Les acteurs s’expliquent et s’avouent « épuisés ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Éminemment politique au fond, leur engagement est « citoyen », sachez-le. Strictement. Exclusivement. Jalousement. « On est en plein sur une problématique politique, je le crois profondément, mais nous voulons nous préserver de toute identification à tel ou tel parti, mouvement, association… Et s’il y a des affiliés, des militants parmi nous, ici, dans leurs tâches au milieu des demandeurs d’asile, ils agissent à titre personnel. Nous sommes d’accord. Je sais qu’on nous attaque là-dessus, et qu’il y a des soupçons, mais la réalité est tout autre », recadre Elodie Francart, 27 ans, à la tête de la Plateforme citoyenne qui gère l’afflux et l’accueil de centaines de réfugiés, hommes, femmes, enfants, dans le parc Maximilien, depuis quinze jours.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs