Accueil Belgique Politique

La Wallonie est inflexible, pas (encore) de signature belge au Ceta

Le ministre-président wallon Paul Magnette a rejeté mardi soir, au nom du respect des procédures démocratiques, l’échéance posée pour ce vendredi par la Commission européenne. Celle-ci demande que la Belgique se prononce sur le traité commercial de libre-échange entre l’UE et le Canada.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

La Wallonie reste inflexible sur le traité Ceta négocié par l’Union européenne et le Canada : pas de signature par la Belgique à ce stade ! A Namur, les choses se sont subitement accélérées mardi en fin d’après-midi lorsque André Antoine (CDH), le président du parlement régional, a convoqué toutes affaires cessantes une commission des Affaires européennes. Objectif de cette réunion en soirée : demander à Paul Magnette (PS), le ministre-président, des explications sur les derniers documents parvenus à l’Elysette pour éclairer la lanterne des décideurs wallons.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs