Accueil

Le Tour risque l’indigestion d’images

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 2 min

C’était prévisible après l’expérimentation d’étapes intégralement retransmises : dès le Tour 2017, le Tour sera diffusé du départ à l’arrivée. Tous les jours, du kilomètre zéro jusqu’à l’épilogue. C’est un pari, qui justifie l’audace et l’innovation que Christian Prudhomme défend avec ferveur et on ne pourra jamais contester cette prise de risque par rapport à un sport qui frotte au sprint, qui grimpe dans les audiences (mais seulement en juillet), qui joue le chrono en espérant que le dopage ne lui fera pas subir une nouvelle crevaison ou une énième chute. Le Tour diffusé dans son intégralité ravira les fans mais également les mères au foyer pour reprendre une expression désuète pourtant utilisée encore et toujours dans l’Hexagone. Les uns regarderont les coureurs, leur vélo, leur développement, leurs paramètres en version télémétrie avec caméra embarquée etc. ; les autres admireront les paysages, les gens, les couleurs. Et les… autres ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs