Accueil Culture Musiques

Wim Mertens, poussière de vérités

Son dernier triptyque « Cran aux Œufs » se sert de l’antiquité pour comprendre l’Europe d’aujourd’hui. Que ce soit avec son Ensemble ou en solo piano, Wim Mertens, à 63 ans, continue d’intriguer et de séduire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Connu par tous les Belges pour les quelques notes de Struggle For Pleasure, paru en 1983, dont se servit Proximus comme signature sonore, Wim Mertens est surtout, et avant tout, le plus prolifique et le plus aventureux de nos compositeurs. En 2009, le coffret Qua résumait 27 ans de travail en un coffret de 37 CD totalisant 37 heures de musique en 365 titres. Une somme qui n’est qu’une première étape pour un Wim Mertens qui n’a pas ralenti son rythme puisqu’en plus de se produire en permanence autour du monde, il vient de publier Dust of Truths, le dernier volet de son triptyque intitulé de façon toujours aussi surprenante, pour ne pas dire sibylline, Cran aux Œufs  : «  C’est un endroit en France vieux de 150 millions d’années, nous a raconté Wim dans son appartement de Schaerbeek. De l’époque jurassique. Je ne l’ai pas inventé. Ce n’est pas facile à trouver mais j’y suis allé. Ce titre est un contrepoids au projet. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs