Accueil Opinions

Eve Ensler: «Partout, les violences contre les femmes sont un moyen d’oppression»

Ce 15 septembre, Eve Ensler présente à Flagey sa Cité de la Joie. Un lieu de renaissance pour les femmes, situé au Congo, à Bukavu, et connecté à la clinique du Dr Mukwege.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Comme l’a dit un jour Jane Fonda, les deux personnes sur Terre qui utilisent le plus souvent le mot « vagin » sont très certainement Eve Ensler, la célèbre auteure des Monologues du même nom, et le Dr Denis Mukwege, qui répare physiquement et psychologiquement les femmes abusées, violées et déchirées de l’est du Congo. Même si l’une est une explosive féministe blanche, New-Yorkaise athée, et l’autre un pasteur protestant noir et Congolais pondéré, ces deux-là étaient faits pour se rencontrer et s’entendre sur l’essentiel : transformer la souffrance de ces fem-mes en quelque chose de positif.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs