Accueil Sciences et santé

ExoMars: à son arrivée sur Mars, Schiaparelli n’a pas fonctionné comme prévu

Il est encore impossible de savoir si l’atterrisseur a survécu ou pas.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 1 min

L’atterisseur Schiaparelli de la sonde européano-russe TGO, placée mercredi en orbite de Mars, a touché le sol mais «n’a pas fonctionné comme prévu», a confirmé jeudi l’Agence spatiale européenne (ESA), qui ignore si le module a survécu ou pas.

«Nous ne sommes pas encore en mesure de déterminer les conditions (...) dans lesquelles l’atterrisseur a touché le sol», a déclaré Andrea Accommazzo, chef des missions du système solaire à l’ESA, depuis le centre européen de contrôle des opérations (ESOC) à Darmstadt (Allemagne).

Il faudra d’autres éléments pour savoir «s’il a survécu structurellement ou pas», a-t-il poursuivi.

Le module n’aurait pas fonctionné comme prévu après la phase de déploiement du parachute. «L’analyse des données reçues prendra du temps, mais elles sont significatives», a ajouté M. Accommazzo.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs