Accueil Monde

Aucune preuve d’un bombardement par un F-16 belge en Syrie, selon Reynders

Le ministre des Affaires étrangères a rencontré l’ambassadeur russe, avant de s’expliquer à la Chambre.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 2 min

L’ambassadeur de Russie en Belgique n’a pas apporté la preuve d’une implication d’un F-16 belge dans un bombardement en Syrie, dans la région d’Alep, a indiqué jeudi le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, devant la Chambre. «  La Belgique déplore que la Russie n’ait pas pris la peine de d’abord vérifier ces accusations, mais de faire passer ces accusations par les médias » , a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

Son collègue de la Défense a quant à lui répété qu’aucun appareil belge n’était présent dans la région à ce moment. L’ambassadeur a été convoqué aux Affaires étrangères pour entendre le mécontentement des autorités belges à propos des accusations portées par la Russie sur l’implication de la Belgique dans la mort d’au moins six civils dans un bombardement en Syrie. L’entretien a duré près d’une heure.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs