Accueil Belgique Politique

Roger Lallemand, l’homme qui fit s’effacer un roi

Roger Lallemand est mort mercredi. Il est le père de la dépénalisation de l’avortement et de l’euthanasie.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 4 min

Roger Lallemand, 84 ans, est décédé dans son sommeil dans la nuit de mercredi à jeudi. Avocat, sénateur socialiste, il est entré dans l’histoire comme un des coauteurs, avec la libérale flamande Lucienne Herman-Michielsens, de la loi de dépénalisation partielle de l’avortement. Une loi obtenue de haute lutte, mais avec la constante volonté de rassembler plutôt que de briser la société belge. Il n’empêche : c’est la seule loi qui poussa un roi à s’effacer, quelques heures, pour ne pas la ratifier. Si on l’appelait volontiers la «  conscience du PS  », c’est qu’il a porté de nombreux autres combats éthiques, comme la liberté d’expression, les mines antipersonnel, la réforme de la justice. Sa main a écrit l’essentiel de la loi de dépénalisation partielle de l’euthanasie. Il meurt d’ailleurs en étant toujours président de la commission de contrôle de la loi, même si la maladie l’en avait écarté ces derniers mois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs