Accueil Monde

Plusieurs attentats suicide dans le nord de l’Irak, au moins 16 morts

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Des kamikazes ont attaqué jeudi plusieurs bâtiments de la ville de Kirkouk, ville du nord de l’Irak contrôlée par les forces Kurdes, et d’autres ont tué au moins 16 personnes dans un attentat contre une centrale électrique dans la province du même nom. Ces attentats n’ont pas été immédiatement revendiqués, mais les attaques de ce type en Irak sont en général perpétrées par les djihadistes du groupe Etat islamique (EI), contre lesquels les forces de sécurité irakiennes et kurdes ont lancé cette semaine une grande offensive pour les chasser de leur bastion de Mossoul (nord).

L’attaque contre la centrale électrique en chantier, perpétrée par trois kamikazes, a eu lieu à 06h00 locales (1h00 HB) à Dibis, une ville située à 40 km au nord-ouest de Kirkouk, selon le maire de cette localité. Elle a tué 12 employés irakiens et quatre techniciens iraniens.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs