Accueil Économie

Le gouvernement Michel aux petits soins pour la chimie et la pharma

Renaissance de la plateforme de concertation visant à soutenir la compétitivité de ce secteur crucial pour l’économie belge.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Avec 88.000 travailleurs et 64,2 milliards de chiffre d’affaires dont 75 % réalisés à l’exportation, le secteur de la chimie et de la pharmacie figure parmi les poids lourds de l’économie belge. Pas étonnant que les différents gouvernements qui se sont succédé ces dernières années ont été aux petits soins pour lui. Aussi bien le gouvernement Leterme que celui de Di Rupo ont créé des groupes de travail réunissant des représentants du secteur et des experts des cabinets concernés en vue d’étudier des mesures de soutien lui permettant d’améliorer sa compétitivité et de garantir son ancrage en Belgique. Cette tradition est aujourd’hui reprise par le gouvernement Michel. En visite ce mardi chez Realco, une PME biotech de Louvain-la-Neuve, le Premier ministre a inauguré officiellement une nouvelle plateforme de concertation avec le secteur. Elle travaillera autour de quatre grands axes : le marché du travail, le coût de l’énergie, l’innovation et la santé/sécurité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs