Accueil Belgique Politique

Ceta: Charles Michel dénonce une «radicalisation» des positions wallonnes

Le Premier ministre a déclaré qu’il n’était «pas rassuré» par l’évolution actuelle des dernières négociations avec la Wallonie concernant le Ceta.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Nouvelle journée de crise et de tension ce vendredi à Namur au lendemain du nouveau blocage enregistré entre la Wallonie et la commission européenne à propos du traité Ceta négocié entre l’Union européenne et le Canada. Et premier couac : la réunion de la commission des Affaires européenne du parlement wallon était prévue à 9h30, elle est reportée à 11h30, selon nos informations, en raison des contacts qui se poursuivent en coulisses.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Centrale Nationale Des Employes , vendredi 21 octobre 2016, 11:23

    Les mesures sociales prises par le gouvernement fédéral ne sont pas radicales???????Pourtant on les applique!

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs