Près de la zone 51, on croit plus aux ovnis qu’à la présidentielle

© Julie Connan
© Julie Connan -

Dans un pays où plus d’un Américain sur deux (52%) croit à l’existence d’une vie extraterrestre intelligente, il est un hameau où la question des ovnis est prise très au sérieux. A deux heures de Las Vegas, Rachel – «80 humains, mais combien d’extraterrestres?» lit-on à l’entrée du village – est le centre névralgique du milieu ufologue. La raison? Non loin, près de l’«Extraterrestrial Highway» se trouve la zone 51, une base militaire dite secrète, au cœur des théories les plus farfelues.

Accoudé au comptoir du seul restaurant-motel sur des dizaines de kilomètres, Ed fait la moue. «J’y croirai quand j’en verrai», déclare cet ancien cowboy. A côté, un touriste chinois s’emballe: «Je viens d’en voir un, venez!». Dans le modeste «diner», les clients font leurs emplettes de T-shirts à l’effigie de Roswell et de petits hommes verts en plastique. Des photocopies jaunies du prétendu extraterrestre ornent les murs. Difficile de distinguer le folklore des vraies croyances. Donald, le serveur, dit qu’il voit et entend d’étranges phénomènes.

Au lendemain du dernier débat présidentiel, les deux hommes devisent politique sans conviction. «Pour voter, il faut faire 150 km ici, je n’irai pas. Ça ne changera rien à ma vie», explique Donald. «Je ne suis pas inscrit sur les listes », répond Ed, vétéran du Vietnam. « Mais si John Wayne se présentait, je voterais!»

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous