Accueil Belgique

Le vélo, un risque à courir absolument

Le cycliste court plus de risque dans le trafic qu’un automobiliste, dit l’IBSR. Mais ce risque est largement compensé par les avantages. Et pour réduire le risque, il faut plus de vélos dans le paysage…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Même si notre pays est loin d’être un élève modèle dans ce domaine, la pratique du vélo y est en augmentation. Pour 13 % des Belges, indique la Commission européenne, le vélo est le principal moyen de transport pour les déplacements quotidiens. Et cela devrait encore augmenter à l’avenir. Une évolution à anticiper, alerte l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR), notamment au regard de l’augmentation des vélos électriques (un achat sur huit en Belgique, une croissance de 150 % en deux ans), particulièrement chez les personnes âgées. « L’augmentation des vélos et sans doute aussi des deux-roues à moteur, notamment dans les zones urbaines, entraînera une hausse des victimes de la route si aucune mesure d’infrastructure n’est prise afin d’éviter les collisions entre véhicules lourds et, en particulier, les vélos », dit l’IBSR.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs