Accueil Culture Musiques

José Carreras: «J’étais fou d’Amy Winehouse»

À bientôt 70 ans, le ténor a décidé d’entreprendre sa dernière tournée mondiale. Elle pourrait durer deux ans et il n’exclut pas d’accepter d’autres engagements.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Culture Temps de lecture: 8 min

Nous l’avons d’abord vu la veille, sur la scène du magnifique Theater an der Wien, dans le rôle du juge Ribas de l’opéra El Juez du compositeur autrichien contemporain Christian Kolonovits. Son livret, signé par Angelika Messner, revient sur cette sombre affaire d’enlèvements de milliers d’enfants espagnols, sous la dictature de Franco, avec la complicité de l’Eglise catholique à qui ils avaient été confiés. Le lendemain, nous retrouvons le grand ténor catalan dans la suite de son hôtel, vingt ans après une première rencontre à Barcelone, pour la sortie de son album Passion… L’homme n’a pas changé. Il est toujours aussi élégant et charmant.

Vous dites que cette tournée mondiale est la dernière. Cette décision a-t-elle été facile à prendre ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs