Accueil Belgique Politique

Ceta: la Wallonie et l’Europe se parlent à nouveau, et maintenant?

Le ministre-président Paul Magnette a été reçu ce samedi matin par Martin Schulz, le président du parlement européen. Le contact est renoué après l’échec de vendredi. L’optimisme semble de mise. « Mais il faut encore travailler, nous avons besoin d’un peu de temps », a souligné le Wallon.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 4 min

Comme dit la chanson : « Quand c’est fini, ça recommence… » Vendredi, la délégation canadienne avait quitté Namur sur un échec dans les tractations avec la Wallonie sur le traité Ceta. La ministre du Commerce Chrystia Freeland, au bord de larmes, avait déploré que « l’Union européenne ne soit pas capable d’avoir maintenant un traité international. » Elle rentrait à Toronto retrouver ses trois enfants.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Malempré Serge, samedi 22 octobre 2016, 17:07

    Enfin fier d'être wallon, avec une leçon de démocratie face aux technocrates alliés objectifs des lobbys du profit ;la voie forcée vers un retour du pouvoir des parlements et la refonte démocratique de l'Union

  • Posté par Malempré Serge, samedi 22 octobre 2016, 17:07

    Enfin fier d'être wallon, avec une leçon de démocratie face aux technocrates alliés objectifs des lobbys du profit ;la voie forcée vers un retour du pouvoir des parlements et la refonte démocratique de l'Union

  • Posté par Jean-Pol HUBERT, samedi 22 octobre 2016, 16:57

    Les wallons ont raison, l'État doit garder la prééminence sur les groupes privés, une cour arbitrale ne peut sur un principe de droit décidé par un Etat et les droits sociaux et des consommateurs doivent être protégés ! Ces principes doivent s'imposer au Canada et a l'UE !

  • Posté par Pahaut Laurette, samedi 22 octobre 2016, 13:14

    Tout ceci tendrait simplement à prouver que c'est la commission, en charge de la négociation du traité depuis tant d'années, qui a bâclé son travail ... et ce n'est malheureusement pas le premier exemple !

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs