Accueil Économie

Ceta: le Canada demande à l’Union européenne de «finir son job»

Le président du Parlement européen s’est entretenu ce samedi avec la ministre du Commerce au Canada et le ministre-président wallon, Paul Magnette.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 2 min

Le Canada a exhorté samedi l’UE «  à finir son job  » sur le Ceta, le traité de libre-échange en négociation depuis sept ans entre Bruxelles et le Canada, rappelant qu’il était prêt à signer cet accord, actuellement bloqué par la Wallonie.

«  Le Canada a fait son travail, la balle est dans le camp de l’Europe  », a affirmé Chrystia Freeland, la ministre canadienne du Commerce, à l’issue d’une rencontre à Bruxelles avec le président du Parlement européen Martin Schulz, avant de reprendre l’avion pour son pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Stenuit Fernand, samedi 22 octobre 2016, 21:04

    "Le Canada a fait son travail".. non, il a fait le travail préparatoire du traité transatlantique avec les USA, qui doit suivre celui-ci . Magnette a bien fait son travail en défendant la démocratie . Et tant mieux , s'il a en mème temps , fait grandir la Wallonnie qui en avait besoin .D'autres citoyens , d'autres pays, lui donneront raison.

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs