Accueil Belgique Politique

Ceta: Di Rupo évoque des pressions «invraisemblables» sur Magnette

Le président du PS estime toutefois que le débat sur le traité de libre-échange a remis les électeurs et les élus au centre du débat public.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le parti socialiste fait du Ceta un enjeu de la réappropriation par les citoyens et leurs élus des enjeux démocratiques, a indiqué samedi à Liège Elio Di Rupo. Le président du PS animait le dernier chantier des idées de sa formation consacré à la démocratie et à l’engagement militant.

«Il y a eu une perte réelle d’influence, mais il y a des moments, et celui-ci en est un, où la femme et l’homme politique peuvent démontrer une certaine faculté (à la réappropriation), et nous sentons un rapprochement très fort des citoyens qui sentent que nous n’allons pas de réception en réception, mais qu’il s’agit du fond, de la vérité», a souligné M. Di Rupo.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bernier A., dimanche 23 octobre 2016, 12:40

    Je suis d'accord sur les principes défendus bec et ongles par la Wallonie. Mais je crois que les négociations du CETA ne datent pas d'hier. Qu'avaient donc fait les précédents gouvernements fédéral et wallon?

  • Posté par Dumont Gerard, dimanche 23 octobre 2016, 17:09

    Je me fais la même réflexion. Magnette maitrise son dossier mais, à sa place, je me méfierais d'EDR !!

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs