Accueil Économie

Le rachat de Time Warner par AT&T pose question

Si l’opération devait aboutir, AT&T verrait sa dette quasiment doubler à 200 milliards de dollars, ce qui en ferait l’une des entreprises les plus endettées… à l’échelle mondiale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Pour le candidat républicain à la présidence des États-Unis, l’affaire est déjà entendue : «  Je bloquerai la fusion si je deviens président  », a déclaré Donald Trump, dénonçant la concentration excessive dans le secteur des médias. Un phénomène qui suscite aussi l’inquiétude de Hillary Clinton, la candidate démocrate.

Dans la ligne de mire ? Le rachat annoncé de Time Warner, propriétaire des chaînes de télévision CNN et HBO et des studios de cinéma Warner Bros., entre autres, par AT&T, le leader de la téléphonie et de l’Internet mobiles aux États-Unis qui revendique largement plus de 100 millions d’abonnés. Le tout pour un montant annoncé de 85 milliards de dollars, porté à près de 109 milliards (100 milliards d’euros) si on y incorpore la dette de la cible.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs