Accueil Société Régions Bruxelles

Courants alternatifs pour l’e-Prix de Bruxelles

La Ville rechigne à soutenir la course programmée sous las boules de l’Atomium le 1er juillet 2017.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Sports Temps de lecture: 3 min

Pleins feux, ou au contraire, mise en veilleuse de l’e-Prix de Bruxelles ? Pour l’heure, l’épreuve inscrite (1er juillet 2017) au calendrier de la troisième saison du championnat pour voitures électriques est plutôt traversée de courants alternatifs : positif pour son promoteur Stephan Uhoda, qui ne cache pas sa grande ambition de mener à bien son projet, « maintenant qu’il a trouvé place au sein d’un calendrier où l’on trouve des villes comme Hong Kong, New York, Monaco, Paris ou Berlin »  ; plutôt négatif du côté de la Ville de Bruxelles, et en particulier du cabinet Courtois (MR, Sports), où on dit « ne pas fermer la porte », mais où l’on se montre quelque peu échaudé « par le côté nébuleux voire bancal du dossier »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs