Accueil Société

Quel futur pour ceux qui restent dans la jungle de Calais?

Les associations actives dans la jungle sont inquiètes. Elles se demandent comment vont vivre les migrants qui veulent rester à Calais après le démantèlement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 1 min

« Ce lundi, tout s’est très bien déroulé mais je reste inquiet, commente Christian Salomé, responsable de l’association l’Auberge des migrants. Il y a plus ou moins 2.000 personnes qui ne veulent pas quitter la jungle. S’ils sont chassés de force plus tard dans la semaine, où vont-ils aller ? Ils vont s’installer dans les parcs ou les jardins publics ? Ils ne seront pas en sécurité et vivront dans des conditions encore plus déplorables que dans la jungle. Nous avons des centaines de tentes et des milliers de duvets à leur donner mais ce n’est pas suffisant. Quand ils seront arrêtés, ils seront relâchés quelque temps après mais pour aller où ? Nous payons déjà l’hôtel à un jeune couple avec un bébé de 4 mois mais nous n’avons pas les moyens de faire plus. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs