Accueil Opinions Éditos

La crise du Ceta, c’est aussi une crise belgo-belge

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Selon que l’on soit d’un camp ou de l’autre, pro ou anti-Ceta, l’image de la Belgique qui s’impose est très différente. Largement renforcée grâce à cette petite Wallonie qui ose tenir tête aux multinationales et artisans du commerce sans limite. Ou fortement abîmée à cause de cette Wallonie qui isole notre pays en Europe et empêche nos entreprises d’exploiter de nouveaux marchés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par jacques rabbot, jeudi 21 septembre 2017, 23:02

    magnette refuse le ceta mais ne dit rien au sujet du traité identique que le ps a signé avec la chine... Je rappelle aux partisans du "stop ceta " que coller des autocollants sur les feux de signalisation est illégal.

  • Posté par Monsieur Alain, mardi 25 octobre 2016, 18:25

    L'histoire jugera Monsieur Magnette (et vite). Elle dira s'il a été le dernier ou le premier. Le dernier à défendre, seul contre tous, nos valeurs qui placent l'intérêt du + grand nombre au-dessus des intérêts privés de quelques-uns ou, le premier d'une "nouvelle classe" de dirigeants politiques qui osent dire "maintenant ça suffit, nous voulons autre chose !". Votre avenir, Mr Magnette n'est ni wallon, ni belge, il est européen.

  • Posté par Renette Michel-julien, mardi 25 octobre 2016, 17:51

    Des associations d'agriculteurs flamands n'en veulent pas non plus, il n'y a que les politiques qui en sont friands, que leur a-t-on donné pour qu'ils disent oui? Avec l'embargo sur la Russie, nous avons déjà des excédents impossibles à écouler à des prix permettant aux producteurs de "survivre", qu'en sera-t-il avec les masses que ce CETA va nous infliger?

  • Posté par Wiesen Daniel, mardi 25 octobre 2016, 12:38

    Un sommet oui, une signature non ! Que chacun regarde en âme et conscience l'intérêt de chaque citoyen de chaque nation et non l'intérêt de quelques financiers qui s'acharnent à détruire le monde à leur seul et unique profit ! Des personnes croient pouvoir bénéficier d'un quelconque profit octroyé par ces financiers elles sont dans l'erreur de par leur ignorance et de par leur cupidité ! Evitons le désastre tant qu'il en est encore temps ! Gardons les yeux et le coeur ouverts !

  • Posté par Le Carré Jean-yves, mardi 25 octobre 2016, 9:50

    Et la démocratie, on en parle quand ? Au niveau de l'Europe, c'est depuis toujours une question subsidiaire, il est bon que certains pays ne l'oublient pas, enfin un demi pays.

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs