Accueil Belgique Politique

La Communauté germanophone ne donne pas les pleins pouvoirs pour la signature du Ceta

Les ministres notent néanmoins que les conditions fixées par la communauté ont été remplies.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 1 min

Le gouvernement germanophone n’a pas donné, lundi, les pleins pouvoirs pour la signature du Ceta, ont indiqué mardi les quatre ministres de cette communauté dans un communiqué.

Oliver Paasch, le ministre-président germanophone, a indiqué mardi dans un communiqué que la Communauté germanophone n’avait pas donné les pleins pouvoirs au ministre des Affaires étrangères pour la signature du Ceta, sans pour autant le rejeter. « Nous notons que la Commission européenne a fait, ces dernières semaines, d’importantes concessions qui vont dans la bonne direction. Les conditions qui avaient été fixées par la Communauté germanophone sont globalement remplies », indiquent en revanche les ministres.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs