Accueil Culture

Guillaume Senez: «Une envie de parler de la paternité»

Le réalisateur franco-belge signe un premier long-métrage fin, sensible et délicat sur la paternité adolescente.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Révélé par quelques courts-métrages remarqués et primés un peu partout dont un Magritte du court-métrage pour U.H.T, ce natif de Bruxelles de 37 printemps et père de deux enfants passe à la vitesse supérieure avec Keeper. Avec un récit au plus près de l’humain où Maxime, 15 ans, interprété par un bouleversant Kacey Mottet-Klein (L’enfant dans haut, Gainsbourg, une vie héroïque…) va se prendre la grossesse de son amie Mélanie (Galatea Bellugi tout aussi touchante) sur le coin de la figure. Film épuré et naturaliste s’il en est, Keeper est ce qu’il convient d’appeler un joli et émouvant portrait d’adolescents qui sortira chez nous le 6 janvier 2016.

Pourquoi cette histoire de paternité adolescente ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs