Accueil La Une Économie

SABMiller et AB Inbev, deux brasseurs à la boulimie identique

Qui se ressemble s’assemble, dit l’adage. Il se vérifie une fois encore. AB InBev prépare une offre sur son concurrent SABMiller. Décryptage.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Tous les deux sont des brasseurs très anciens. Les origines d’Interbrew (ancien nom d’AB Inbev) remontent au Moyen-Âge avec la brasserie Artois. Celles de South african breweries (SAB) à 1895. Pendant des décennies, leurs ambitions se sont limitées à leur marché national où ils étaient leader mais à partir des années 90, c’est le déclic. Ils se lancent dans une stratégie très agressive d’expansion à l’étranger. Ils se muent en machine à acquisitions et deviennent d’emblée les deux principaux consolidateurs du marché brassicole, damant le pion à d’autres joueurs pourtant bien plus gros qu’eux comme l’américain Anheuser Busch ou le hollandais Heineken.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs