Accueil

Quelques classiques

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

L’eau vive, 1958. Ode à la liberté, appris par de nombreux enfants sur les bancs de l’école ou dans les mouvements de jeunesse. Ce classique de la chanson française a eu les honneurs de quelques parodies. Troublant comme les paroles de la chanson semblent dresser le portrait de la future Manon des sources, de Pagnol, qu’interpréta à l’écran Emmanuelle Béart, sa fille, née en 1963.

Il n’y a plus d’après, 1960. Célèbre hymne rive gauche, souvent repris, et notamment par Yves Montand ou Juliette Gréco, laquelle chanta également de Béart « Qu’on est bien ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs