Accueil Culture

Guy Béart, mort d’un ménestrel

« En ce moment, les hommages pleuvent, signe que la mort est proche », disait-il en début d’année. Guy Béart est décédé, ce mercredi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Georges Brassens avait eu cet excellent mot : « I l n’y a que deux grands chanteurs en France : moi et... Brassens ! Et puis après, il y a Béart ». Né Béhar, au Caire en 1930, Guy a fait partie de ces chanteurs-poètes révélés Rive Gauche dans les années 1950. Mouloudji, Juliette Gréco, les Frères Jacques ou Catherine Sauvage étaient des chanteurs à texte avant toute chose. L’heure était à Saint-Germain-des-Prés et aux cabarets où toute carrière, à ce moment-là, commençait.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs