Accueil Belgique Politique

Charleroi, Elysette, Ceta: Magnette n’est jamais là où on l’attend

Paul Magnette est multiple. Le voilà aujourd’hui qui affronte l’Europe, pour lui rappeler son idéal démocratique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

Paul Magnette est né à Louvain, le 28 juin 1971. Et à Charleroi, le 11 juin 2007, quand Elio Di Rupo a propulsé le politologue de l’ULB, spécialisé dans les questions européennes, à la tutelle de l’Union socialiste communale (USC) de Charleroi. La métropole est alors secouée par les « affaires » politico-financières. Le PS voit en Van Cau le responsable de ce marasme. Pour se débarrasser de lui, il lui envoie un novice.

Dans la métropole, Magnette est inconnu. Ou presque. « Je ne me souviens pas qu’il ait pris la parole lors d’un congrès fédéral », clame un « ancien ». « Au PS, il collaborait de façon ponctuelle sur les questions européennes », confirme un ex de l’IEV. Tout au plus est-il passé par la section locale des Jeunes socialistes, en même temps qu’Eric Massin, Renaud Moens ou Laurent Zecchini, son futur secrétaire politique. A une époque où la vieille garde locale tenait la génération suivante en respect et à distance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Geurts Robert, vendredi 28 octobre 2016, 22:00

    Paul Magnette surclasse les hommes politiques actuels. Les Wallons peuvent se réjouir qu'il veuille bien leur consacrer son temps, son énergie et ses compétences. Il faut craindre que rapidement, il ne se fasse accaparer par l'Europe, si d'aventure le PS revient au fédéral (Commissaire, Président de la Commission, du Conseil...) Une chance pour l'Europe, mais quelle perte pour nous...

  • Posté par Stenuit Fernand, jeudi 27 octobre 2016, 23:51

    trés bel article sur Magnette , mais pourquoi , in cauda venenum . Magnette avait raison , et il a certainement obtenu quelque chose , ce qui n'est pas rien , mème si c'est pour la gloire.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs