Accueil Monde France

Calais: une centaine de jeunes migrants ont dormi aux abords du camp

Ces jeunes hommes se disent mineurs mais n’ont pas été enregistrés comme tel, ils n’ont donc pas été mis à l’abri.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Une centaine de jeunes migrants ont passé la nuit dans une zone jouxtant la jungle de Calais, bidonville évacué et démantelé ces derniers jours dans le nord de la France.

Ces jeunes hommes se disent pour la plupart mineurs mais, faute d’avoir été enregistrés comme tels, n’ont pas été mis à l’abri au centre d’accueil provisoire (CAP) dédié aux enfants à proximité de la jungle en cours de démantèlement.

Vendredi matin, ils étaient encore endormis dans les «  lieux de vie » qui subsistent dans la zone sud du campement rasée en mars. Certains dormaient ainsi dans l’église et la mosquée situées non loin, selon une bénévole de l’organisation « Care 4 Calais ».

Environ 200 d’entre eux avaient déjà passé la nuit de mercredi à jeudi dans le froid, comme des dizaines d’autres migrants s’accrochant encore à l’espoir de gagner l’Angleterre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs