Accueil Monde

Rattrapée par ses e-mails, Clinton nage en plein cauchemar

Le FBI a annoncé qu’il rouvrait l’enquête sur la boîte mail privée de la démocrate.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 3 min

Panique à bord, au sein de la campagne Clinton. Le FBI a annoncé vendredi à la mi-journée qu’il rouvrait l’enquête sur la messagerie privée de Hillary Clinton, à la lumière de « nouvelles informations ». Sans autre précision, le directeur du « Bureau » James Comey a annoncé disposer de courriels « pertinents » dans le cadre de l’investigation officiellement close le 5 juillet dernier sur de possibles fuites de documents confidentiels lorsque Clinton était secrétaire d’État (2009-2013). Des sources anonymes précisent que ces messages précédemment inconnus ne concernent ni WikiLeaks, qui a promis de divulguer 50.000 e-mails de la campagne Clinton, ni la Fondation Clinton, dans l’œil du cyclone au sujet des donations de dirigeants étrangers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Bocquet Christine, samedi 29 octobre 2016, 17:19

    Le FBI est vraiment pourri ! (rigged en anglais). Avertir 8 représentants républicains et ne pas donner suffisamment d'info , à dix jours du scrutin !!! Jacques

  • Posté par Dubray Georges, samedi 29 octobre 2016, 15:04

    Qui connait les dirigeants sont ils tous des zoros...

  • Posté par Leclercq Jean-louis, samedi 29 octobre 2016, 13:35

    Pauvre Amérique ! Allons nous signer un contrat de libre échange avec un tel pays ?

  • Posté par Lambert Philippe, samedi 29 octobre 2016, 9:49

    Quel mauvais thriller...Normalement il y a un bon et un méchant ce qui permet un happy end. Ici il y a un dingue obsédé et une pourrie. De toute façon une "Sade end" Pauvre Amérique, pauvre planète, pauvres de nous !

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs